Vers la fin du dollar comme monnaie mondiale de réserve et d’échanges : les petits pas de la Chine

Quelques notes sur le comportement récent de la Chine, qui corroborent, quoi qu’en disent les annonces officielles, un mouvement visant à remplacer progressivement le dollar dans son rôle de devise mondiale (monnaie de réserve et d’échanges) :

  • La Chine s’est portée volontaire lors du dernier G20 à souscrire plusieurs dizaines de milliards d’obligations du FMI libellés en DTS (donc pas en dollars… une manière de remplacer des Tbonds pour ses réserves)
  • Depuis décembre 2008, la Chine a signé 6 accords de swap avec les banques centrales de partenaires commerciaux pour un total de 650 milliards de Yuans (95 milliards de dollars):
  • Corée du Sud
  • Hong-Kong
  • Malaisie
  • Biélorussie
  • Indonésie
  • Argentine (6/4/2009) : 70 milliards de yuans (10 milliards de dollars)

Ces accords permettent de mettre à disposition des banques centrales des partenaires des Yuans afin de permettre à leurs importateurs de convertir leur monnaie nationale directement en Yuans auprès de la banque centrale de leur pays, sans passer par le dollar. De la même manière les importateurs Chinois pourront, pour leurs commandes auprès des partenaires commerciaux concernés, fixer un prix dans la devise de l’exportateur.

Ces accords permettent aux partenaires commerciaux de diversifier leurs réserves de change, et en cas de déficit commercial avec la Chine, permettra à la Chine d’engranger de nouvelles réserves dans des devises autres que le dollar.

Advertisements